Couple happily jogging together

Symptômes de sevrage

Il faut du temps et de la pratique pour cesser de fumer, mais vous pouvez y arriver. Les avantages de l'arrêt du tabac valent la peine. Il existe différentes manières de cesser de fumer, notamment le recours à un système permettant de réduire progressivement la consommation de tabac ou cesser d’un seul coup. Chaque personne est unique, et une méthode pourrait mieux convenir à certaines personnes qu'à d’autres.

Lorsque vous arrêterez de fumer, vous ressentirez probablement des symptômes de sevrage. Dans cette section, vous en apprendrez davantage sur les types de symptômes de sevrage que vous pouvez ressentir, le moment où vous commencerez à constater les avantages du renoncement au tabac et la manière de composer efficacement avec vos symptômes de sevrage.

Sevrage de la nicotine

Lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps s'adapte progressivement à ne plus recevoir de nicotine. Cette adaptation est connue sous le nom de sevrage1. Vous pouvez ressentir des symptômes de sevrage pendant quelques semaines, mais les pires symptômes se manifestent généralement au cours des premiers jours. Vous êtes également plus susceptible de retomber dans votre habitude de fumer pendant cette période, car vos envies de fumer seront à leur maximum; alors, restez fort et elles passeront2.

Bien que le sevrage tabagique puisse être un peu incommodant, il existe des moyens d’en réduire l’intensité. Les médicaments sur ordonnance et les thérapies de remplacement de la nicotine sont parmi les meilleurs moyens de prendre en charge les symptômes de sevrage. Ils peuvent atténuer considérablement les symptômes de sevrage et augmenter nettement vos chances d'écraser pour de bon.

Comment le sevrage tabagique affecte votre corps

Pendant le sevrage, certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires intenses. Certaines ont même l'impression d’avoir la grippe. Vous ressentez des symptômes de sevrage parce que le tabagisme affecte tout votre organisme. Lorsque vous cessez de fumer, votre corps met un certain temps à s'habituer à ne plus avoir de nicotine.

Essayez de rester concentré et rappelez-vous que ces symptômes ne sont que temporaires.

Voici des symptômes que vous pourriez éprouver:

  • Nausées et maux de tête :Le tabagisme a une incidence sur tous les appareils et systèmes de votre organisme. Des nausées et des maux de tête surviennent fréquemment lorsque la nicotine quitte votre corps.
  • Mal de gorge et toux :Vous pouvez avoir mal à la gorge et tousser lorsque vos poumons commencent à évacuer le mucus et les autres débris de la fumée du tabac.
  • Picotements dans les pieds et les mains :Lorsque votre circulation s’améliorera, vous pourriez commencer à ressentir des picotements dans les pieds et les mains.
  • Faim et gain de poids associé :Vous aurez probablement un regain d'énergie après avoir arrêté de fumer, ce qui augmentera votre appétit. De plus, certaines personnes mangent davantage parce qu'elles utilisent la nourriture comme substitut à la cigarette pour faire face au rituel de mettre un objet à la bouche. Ces deux facteurs entraînent une prise de poids.
  • Frustration, irritabilité et colère :Lorsque vous cessez de fumer, vous faites de grand changements. Votre corps et votre esprit doivent s'adapter à ne plus recevoir la chose dont ils ont été dépendants. Cela peut entraîner de la colère et de l'irritabilité.
  • Envies intenses de nicotine :L’organisme du fumeur est dépendant de la nicotine. Lorsqu'il en est privé, il en a envie. Les envies de fumer atteignent leur point culminant entre la deuxième et la quatrième semaine3.
  • Dépression, anxiété et insomnie :Les fumeurs courent un risque plus élevé d'anxiété et de dépression, mais on ne sait pas exactement pourquoi4. Il se peut que vous fumiez pour vous sentir mieux. Lorsque vous cesserez de fumer, vous pourriez vous sentir plus déprimé et anxieux. L'insomnie est également fréquente.
    On ne doit pas prendre la dépression à la légère; c'est une affection grave. Vous devez demander l'aide d'un professionnel de la santé, qui pourrait vous recommander des médicaments, une thérapie ou une luminothérapie. Si vous avez consulté votre médecin et qu'il vous dit que vous pouvez le faire, vous pouvez essayer d'autres remèdes en plus du traitement prescrit : massothérapie, acides gras oméga-3, méditation, millepertuis et acupuncture.
  • Constipation :La nicotine a un impact sur le côlon et l’intestin grêle. Lorsque vous enlevez la nicotine, vous risquez de souffrir de constipation, car votre corps s'adapte à son absence.
  • Bouche sèche :Fumer provoque généralement la sécheresse de la bouche. L'anxiété et le stress liés au sevrage peuvent accentuer ce symptôme à mesure que vous vous ajustez au renoncement au tabac.
  • Difficulté à vous concentrer :Lorsque vous venez de cesser de fumer, cela pourrait rendre votre concentration difficile.

Symptômes lors du sevrage brutal

Plusieurs produits à base de nicotine peuvent vous aider à renoncer au tabac, mais il existe aussi la méthode du sevrage brutal, qui consiste à empêcher complètement la nicotine de pénétrer dans votre organisme. Il est prouvé que lorsque vous arrêtez de fumer brusquement au lieu de le faire progressivement, cela peutaugmenter vos chances d’arrêter pour de bon5. Toutefois, les symptômes lors du sevrage brutal sont plus intenses que ceux liés à l’abandon progressif.

Chronologie des bienfaits de l’abandon du tabac

Lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps subit une transformation bénéfique. Voici une chronologie des bienfaitschronologie des bienfaitsde l'arrêt du tabac, selonVancouver Coastal Health6.

Si vous avez cessé de fumer depuis :

  1. 20 minutes- Votre tension artérielle revient à la valeur qu'elle avait avant que vous fumiez votre dernière cigarette7.
  2. 8 heures- Votre taux sanguin de monoxyde de carbone revient à la normale8.
  3. 24 heures-Votre risque de crise cardiaque commence à diminuer9.
  4. 2 semaines à 3 mois- Vous avez moins de difficulté à respirer parce que vos voies respiratoires se dilatent et que plus d'air entre dans vos poumons10.
  5. 1 à 9 mois- Vous toussez moins et vos poumons fonctionnent mieux11.
  6. 1 an- Votre risque de crise cardiaque a diminué de moitié par rapport à celui d’un fumeur12.
  7. 5 ans- Votre risque d’AVC est identique à celui d’un non-fumeur13.
  8. 10 ans- Votre risque de mourir d’un de ces cancers a diminué : bouche, poumon, vessie, œsophage, pancréas, gorge et/ou rein14.
  9. 15 ans- Votre risque de décès lié à une crise cardiaque est identique à celui d’un non-fumeur15.

De l’aide pour cesser de fumer

Il existe des façons de vous aider à cesser de fumer, et certaines d’entre elles peuvent même augmenter vos chances de réussite.

1. Recevez du soutien

Obtenez de l’aide des façons suivantes :

  • Programmes en ligne, qui incluent souvent des forums de soutien, un service de textos et une ligne de téléassistance.
  • Applis gratuites pour tablette, téléphone intelligent ou ordinateur portable.
  • Thérapeutes en counseling.
  • Médecins et infirmières.
  • Amis ou membres de votre famille qui ont cessé de fumer.
  • Vous trouverez des services de téléassistance pour fumeurs dans la plupart des provinces, vous pouvez les appelez ou visitez leur site Web pour obtenir de l'aide et de l’information.

2. Envisagez de prendre des médicaments sur ordonnance

Les médicaments sur ordonnance ne contiennent pas de nicotine, mais ils réduisent les symptômes de sevrage et les envies de fumer en modifiant la façon dont la nicotine interagit avec le cerveau. L’utilisation de médicaments antitabagiques pourrait augmenter vos chances de réussite. Ils sont encore plus efficaces lorsqu’on les combine avec du counseling.

Consultez votre médecin pour savoir quelle approche de renoncement au tabac pourrait vous convenir.

3. Utilisez la thérapie de remplacement de la nicotine

La thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) fournit à votre corps une quantité déterminée de nicotine pour aider à réduire les envies de fumer et les symptômes de sevrage. La TRN est un outil efficace pour aider les fumeurs à écraser et elle peut également augmenter leurs chances de réussite. Elle est encore plus efficace lorsqu’on la combine avec du counseling.

La TRN peut vous aider à prendre en charge le stress et les envies de fumer, et peutdoubler vos chances de réussite, selon HealthLink BC16. Elle est offerte sous les formes suivantes :

  • Vaporisateurs buccaux de nicotine
  • Gomme à la nicotine
  • Pastilles à la nicotine
  • Inhalateurs de nicotine
  • Timbres de nicotine

Il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance.

Pourquoi il est difficile de cesser de fumer

Il est difficile de cesser de fumer, car votre organisme est dépendant de la nicotine du tabac. Lorsque vous renoncez à la cigarette, vous faites plus que simplement vous débarrasser d'une mauvaise habitude. Votre organisme aura besoin de se sevrer de la nicotine. Vous pouvez utiliser des médicaments, la gomme à la nicotine et d'autres formes de TRN pour aider à atténuer vos envies de fumer.

Toutefois, vous devez également changer vos habitudes. Certaines personnes ne pensent même pas à fumer; elles le font, tout simplement. Vous ne vous en rendez peut-être même pas compte, mais lorsque vous voyez une autre personne fumer, ou même si vous voyez simplement une cigarette, cela peut vous donner envie de fumer. Vous fumez peut-être lorsque vous buvez de l'alcool ou si vous êtes stressé. Bien des gens ont également envie de fumer lorsqu'ils boivent du café.

Avant de cesser de fumer, réfléchissez à des moyens de vous aider à composer avec ces situations. Par exemple, prenez des respirations profondes ou appelez un ami lorsque vous vous sentez stressé. Au lieu de fumer, essayez de mâcher de la gomme sans sucre. Au travail, lorsque vous prenez une pause, faites une promenade. u début de votre démarche d’abandon, évitez autant que possible d'être entouré de fumeurs. Évitez les situations qui pourraient vous inciter à fumer, comme les fêtes ou les occasions où il y a de l'alcool, jusqu'à ce que vous ayez davantage confiance en votre capacité à ne pas fumer.

Combattre les symptômes de sevrage

Outre les médicaments tels que la TRN, il existe des mesures pratiques que vous pouvez prendre pour composer avec vos symptômes de sevrage du tabac.

Si vous vous sentez irritable, faites une promenade ou faites de l’exercice. Essayez de relaxer en :

  • écoutant de la musique douce
  • prenant un bain
  • vous faisant masser
  • faisant des étirements

Si vous avez peu d'énergie, faites une sieste et n'essayez pas de vous pousser.

Pendant la période de sevrage, vous pourriez avoir l'impression d’avoir des symptômes du rhume. Au début de votre démarche d’abandon, vous pourriez tousser et remarquer la présence de mucus. Il n'y a pas lieu de vous inquiéter; c'est une bonne chose. Vos poumons éliminent les débris et le goudron qui se trouvent dans vos voies respiratoires. Permettez-vous de tousser et de cracher ces saletés pour aider vos poumons. Buvez beaucoup d'eau pour fluidifier le mucus afin qu’il s’évacue plus facilement.

En ce qui concerne les envies de fumer, vous devrez malheureusement attendre qu’elles s’atténuent. Les fortes envies ne dureront probablement que quelques minutes. Lorsque vous ressentez une envie de fumer, essayez d’entreprendre une autre activité comme marcher, boire de l'eau ou utiliser un produit de remplacement de la nicotine comme la gomme à la nicotine.

Arrêter de fumer ne sera pas facile. Il vous faudra d'abord élaborer un plan d'abandon pour améliorer vos chances de réussite. Mettez votre plan par écrit pour vous permettre de réfléchir soigneusement à ce que vous devrez faire et à la manière dont vous allez le faire. De plus, informez votre médecin que vous avez décidé d'écraser.

Références :